Antivax... l'histoire se répète !!!


En 1947, la situation était exactement la même qu'aujourd'hui. C’est tout d’abord autour de la tuberculose et du BCG que vont se mobiliser les pouvoirs publics. La voie réglementaire est d’abord privilégiée avec la publication de trois circulaires en 1947, rendant le BCG obligatoire respectivement pour les élèves infirmières ou assistantes sociales, pour les étudiants en biologie et en médecine et pour les pupilles de l’État.


Les limites de l’efficacité vaccinale du BCG sont bien connues et n’entrent pas, alors, dans la critique du projet de loi au sein des débats parlementaires. C’est plutôt la question de la mise en oeuvre de la vaccination, son intégration dans un très lourd dispositif de lutte contre la tuberculose (test tuberculinique, isolement des malades…), qui est soulevée.


Ces difficultés sont d’autant plus grandes qu’il faut à chaque fois vérifier le statut des personnes à vacciner, opération plus longue et coûteuse qu’une vaccination ou revaccination systématique, telles que celles luttant contre le tétanos ou la variole. À cela s’ajoute l’argument de la privation des libertés publiques, toujours susceptible d’être prononcé lorsqu’une nouvelle obligation vaccination vient à poindre.


La lire suite avec le PDF ci-dessous :

Obligation-vaccinale_Rapport-final-2004
.pdf
Download PDF • 3.32MB

.


52 vues0 commentaire
News & Actualités
baner new website.png