Site géré et administré par MY TRADING FOREX EOOD - Sofia Bulgaria - contact@my-trading-forex.fr

  • Facebook Round
  • LinkedIn Carré noir
  • YouTube Carré noir
  • Twitter Round
  • meidum.png
  • steemit.png

Pour ouvrir un compte de Trading avec un effet de levier plus important (hors UE), merci de cliquer ici

 

ATTENTION : Je ne recommande pas l'utilisation d'un important effet de levier, au contraire. Un effet de levier de 10:1 correspond déjà à une prise de risque trop importante. Un débutant devrait se restreindre à ne pas utiliser d'effet de levier. Cependant, je peux comprendre que certains traders amateurs, ayant un compte de quelques centaines d'euros, puissent avoir besoin d'un effet de levier plus important ... et qu'une limitation du levier puisse correspondre à une obligation (injuste) de déposer une somme plus importante. Si vous êtes dans le cas de ce Trader amateur, qui comme un joueur de poker amateur, s'amuse avec quelques centaines d'euros (en connaissance des risques) et souhaite obtenir plus de levier ... alors mieux vaut aller vers un Broker sérieux qui est capable d'offrir le levier souhaité, plutot que de se retrouver chez un Broker offshore malhonnête et parfois totalement escroc. En cas de doute contactez-moi !
 

Lire les avertissements complets - cliquez ici

My-Trading-Forex.com reçoit une commission sur le volume de transactions (ou une commission fixe à l'ouverture du compte) pour toute ouverture d'un compte de Trading via les bannières publicitaires ou les liens d'affiliation présents sur le site My-Trading-Forex.com

My-Trading-Forex.com peut aussi recevoir des commissions pour les inscriptions aux formations présentées sur le site web.

 

Veuillez noter que le site My-Trading-Forex.com étant gratuitement accessible, ce sont ces commissions qui font vivre le site web …

 

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre de l'argent rapidement en raison de l'effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes d’investisseurs privés perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Pourquoi traiter les contrats Futures sur devises plutôt que les CFD ou le Forex ?

February 15, 2017

| Ecrit par

Cet article est rédigé par Philippe Lhermie, un Trader professionnel qui cumule plus de 20 ans d'expérience en salle de marché. Pour en savoir plus sur Philippe Lhermie et sur les formations qu'il propose, veuillez cliquer ici.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La réglementation évolue afin d'essayer de mieux protéger les investisseurs individuels et dorénavant, toute publicité sur les services d'investissement sur les CFDs ou le Forex est interdite en France.

Nous allons voir pourquoi, nous en sommes arrivés là, mais de plus, pour une personne désirant investir dans l'évolution des devises, techniquement parlant, il a toujours été préférable d'utiliser les contrats Futures.

 

Tout d'abord, examinons quelques définitions et les caractéristiques des différents produits.

 

 

Qu'est-ce qu'un produit OTC ?

 

Un produit OTC est défini par un contrat financier de gré à gré qui a été conclut entre deux contreparties. Le contrat est plus ou moins standard suivant les usances de la profession, mais en pratique, il peut ne pas être standard du tout ! 

 

Nous concernant, c'est un contrat défini entre un investisseur et son courtier. Et cette définition des produits que vous allez pouvoir traiter, est en fait mentionnée dans le contrat d'ouverture de compte. C'est pourquoi, il faut toujours le lire avec attention avant de le signer.

 

De façon imagée, on pourrait dire qu'une baguette est un produit OTC qui possède certaines caractéristiques plus ou moins standardisées (poids, type de farine..etc) que le boulanger doit vous préciser (si vous lui demandez). Et une baguette, vous pouvez l'acheter dans la boulangerie du coin, comme dans celle du quartier ou du village voisin. En fait, comme tout produit OTC, il y a des milliers de places de cotation (boulangeries) et il peut aussi y avoir des milliers de prix...mais en pratique, toutes les boulangeries "s'entendent" sur un prix relativement semblable.

 

Si ce n'est pas le cas, il y a alors un arbitrage possible : vous prenez la peine de faire un kilomètre pour acheter la baguette dans la boulangerie du village voisin car elle est nettement moins chère.

Mais ceci,... à condition de savoir qu'elle est moins chère !

 

Donc pour un produit OTC, il y a opacité des cours, mais aussi des ordres (votre boulanger, ne sais pas non plus combien de baguettes a vendu son confrère du village voisin).

Toutefois, opacité des cours ne veut pas pour autant dire escroquerie !

 

En effet, lorsque vous vendez votre appartement de particulier à particulier, vos voisins ne sont pas au du tout au courant du prix de la transaction. Or vous avez décidé ensemble, entre vendeur et acheteur du niveau de prix en prenant comme référence le prix au mètre carré pratiqué dans le quartier.

 

En clair, ce n'est pas parce qu'un courtier vous propose des cotations OTC, que la transaction n'est pas pour autant honnête !

Le Market-maker est trop souvent assimilé à tort, à mauvais prix ou truanderie !

 

 

 

Qu'est-ce qu'un produit coté sur un marché organisé ?

 

Une action est un actif "listé", c'est-à-dire qu'elle possède un code ISIN délivré par Euroclear. A l'instar d'une plaque d'immatriculation de voiture, ce code sert à identifier un instrument financier (action, obligation, OPCVM, ETF ...) lors d'une transaction.

 

Toute action est cotée sur un marché réglementé, organisé tels une bourse ou une plateforme MTF** où tous les ordres d'achat et de vente se rencontrent. A un instant donné, il n'y a donc qu'un prix unique et il est connu de tous. De plus, comme c'est le lieu de rassemblement de tous les ordres, les spreads* sont en général faibles puisqu'il y a toujours un acheteur prêt à laisser un ordre d'achat plus élevé (ou un vendeur prêt à laisser un ordre de vente plus bas). Il y a donc transparence des prix et des ordres et il  peut y avoir, non pas uniquement deux contreparties, mais un nombre qui peut être illimité !

 

Aussi, pour émettre une action en bourse, la société qui veut être cotée doit satisfaire régulièrement à des critères de bilan et de publication officielle de compte de résultats qu'elle soumet au régulateur.

Et enfin, en cas de faillite de votre courtier, la contrepartie face à vous n'est dans ce cas, pas celui-ci, mais la chambre de compensation.

En pratique, un courtier sur un marché organisé n'est qu'un transmetteur d'ordre et n'est jamais acheteur ou vendeur face à ses clients. 

La sécurité est donc plus grande que pour l'OTC, mais elle se paie car des frais de courtage et des droits de garde s'ajoutent alors au spread*.

 

 

Qu'est-ce qu'un contrat CFD ?

 

Un contrat CFD est un actif qui suit, qui reproduit la valeur d'un sous-jacent, d'un titre mais n'est en aucun cas une part de ce titre. En clair, un CFD Total suivra à la hausse comme à la baisse, le cours de l'action Total. C'est un actif OTC et l'investisseur n'est donc jamais propriétaire de l'action et sa contrepartie est en réalité son courtier. Cela signifie, par exemple, qu'un investisseur qui est en gain sur un CFD ne pourrait jamais en voir la couleur si son courtier venait à faire faillite.

 

De plus, ce même courtier peut, à certains moments, afficher un spread de cotation* bien supérieur à celui de l'action Total, voire même décaler plus fortement les cours lors de hausses ou de baisses violentes. Un investisseur sur un CFD est donc pieds et poings liés avec son courtier... en bien comme en mal... 

 

 

Et quand on prend une position sur le Forex ?

 

Et bien, en réalité, vous êtes exactement dans le même risque qu'un CFD, c'est-à-dire un produit OTC car la contrepartie face à vous, c'est votre courtier qui là aussi, peut faire varier le spread, décaler légèrement les cours. Et malheureusement, beaucoup de courtiers plus ou moins honnêtes, l'ont fait au dépens de leurs clients, et c'est pourquoi l'AMF en est arrivée à faire voter une loi.

 

 

Qu'est-ce qu'un Contrat Future ?

 

Comme une action, c'est un produit réglementé, coté uniquement en Bourse. Vous bénéficiez donc de la sécurité d'une chambre de compensation et votre courtier ne se borne qu'à transmettre vos ordres et n'influera donc aucunement sur les prix. Il ne sera rémunéré que grâce aux commissions sur vos ordres et ne sera jamais face à vous.

 

Vous bénéficiez de spreads qui ne dépendent que des ordres des acheteurs et des vendeurs et qui peuvent parfois être très faibles (0,5 pip sur le Contrat EUR/USD).

 

Un contrat est qualifié de "Future" car l'échéance (la livraison de l'actif sous-jacent et le paiement) se fait à une date future qui est définie à l'avance et qui peut atteindre plusieurs mois.

De facto, le cours d'un contrat Future CAC 40 est d'autant plus éloigné du cours de l'indice CAC 40 que son échéance est lointaine et que le différentiel entre le taux d'emprunt en Euros et le taux de placement des dividendes d'actions, est élevé.

 

Les bourses comme le CME et Euronext proposent des contrats Futures sur devises qui sont accessibles chez tout courtier digne de ce nom. 

Mais, il est préférable de traiter les devises sur le CME car les horaires de cotation sont étendus à 23h/24 pour le contrat EUR/USD (il y a compensation de 23 heures à minuit Paris).

 

 

 

Dans les formations au trading spéculatif sur le marché des devises, j'ai toujours préconisé l'utilisation des contrats Futures sur devises afin d'éviter de se retrouver avec un courtier Forex peu scrupuleux.

 

D'ailleurs, même les gens peu fortunés peuvent accéder aux contrats Futures sur devises car l'inconvénient du contrat principal qui est que l'on ne peut prendre des positions que d'un lot de 125 000 € au minimum,  a été compensé par la création de mini lots (62 500 €) et même de micro lots (12 500 €) par le CME.

 

Mais surtout, traiter le marché des devises sur les marchés organisés devient très intéressant dès que l'on veut traiter des options. Les prix des options sur contrats Future du CME sont nettement plus avantageux que les prix des options OTC proposés par les courtiers Forex.

 

Mais, assimiler systématiquement CFD et Forex à escroquerie et Marché réglementé à honnêteté est FAUX !

 

En effet, cette loi est radicale car le monde OTC représente 99,99% des transactions dans la vie réelle et selon moi, interdire la publicité pour les produits OTC proposés aux particulier revient à assimiler CFD et Forex à escroquerie, ce qui est FAUX ! 

 

Il faut savoir que 99 % des opérations sur le Forex réalisées par les professionnels (Hedge Funds, Banques centrales, Entreprises multinationales, Institutionnels,....) se font sur des cotations OTC réalisées par des banques commerciales.

 

Et 100% des grandes banques commerciales (BNP, Société Générale, Barclays, HSBC, etc...) de par le monde sont market-makers. C'est le principe même de fonctionnement du marché Forex professionnel.

 

Et les warrants, qui sont pourtant des produits listés, réglementés par la Bourse, sont en fait une vaste fumisterie tellement les prix sont élevés à l'achat et ridiculement faibles lors de la revente. Car vous n'êtes face qu'à une seule contrepartie : l'émetteur du warrant qui vous attend à la revente.

 

And the winner is....

Enfin, pour terminer, la plus grosse escroquerie au monde, c'est quand même le loto qui n'est qu'une option... binaire... Vous payez une prime, il n'y aura que quelques heureux gagnants mais par contre des dizaines de millions de gens perdront leur mise... Mais cela, c'est légal....

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Nuage de Tags

Please reload

News & Actualités

La carte de retrait Amana Capital

November 8, 2019

1/7
Please reload